Le premier Kamasutra breton est paru

Couv Kama Sutra breton BAT1

À travers une quarantaine de dessins coquins et de petits textes pleins d’humour et d’érudition, Christophe Lazé, revisite l’histoire et la géographie d’une Bretagne libérée dans ce premier Kamasutra breton !

Auteur de bandes dessinées (60 albums) et illustrateur (près de 400 ouvrages), Christophe Lazé vit et travaille à Ploufragan. Il est notamment le dessinateur attitré du magazine Union.

Format : 16 x 16

Pages : 88

Prix : 10 €

Illustrations : 40

ISBN : 978-2-84346-802-5

88p Kama Sutra breton BAT1_Page_70

L’Exil espagnol en Bretagne

l-exil-espagnol-en-bretagne-bretagne-et-alterite-1937-1940-1

Au printemps 1937, les événements qui ont lieu en Espagne laissent présager un exode  massif de civils. Bombardements, violences des combats, répression, épuration, exercés par les rebelles au fur et à mesure de leur avancée, exactions commises par les tribunaux révolutionnaires, justice expéditive des deux parties, sont, en effet, autant de motifs pour des populations civiles espagnoles de fuir dans la précipitation. Pour faire face à cette probable conjoncture, le gouvernement français se trouve dans l’obligation de prendre des mesures d’urgence pour l’accueil de cette population qualifiée de « réfugiés ». Cette année-là, la Bretagne reçoit environ 9 000 réfugiés. Plus tard, la Retirada de février 1939 en amènera 13 000, chiffre impressionnant pour cette terre où les étrangers constituent traditionnellement une infime minorité de la population.

Femmes, enfants et vieillards sont disséminés dans tout l’Ouest, tandis que les hommes font l’objet d’une mesure d’internement dans les camps du midi. Les autorités préfectorales répondent à l’appel de leur ministre de tutelle en ce qui concerne la prise en charge leur accueil. Confrontées à des contraintes relatives au budget restreint alloué par l’État, à leurs capacités d’hébergement limitées ainsi qu’à une inexpérience dans la gestion immédiate d’une immigration de masse, elles s’efforcent de gérer au mieux les modalités de leur séjour en appliquant scrupuleusement les directives ministérielles en dépit des failles de la politique d’accueil. De leur côté, les organisations syndicales, politiques et caritatives ainsi que les initiatives privées, encadrées et contrôlées par les autorités préfectorales, complètent efficacement les actions de l’État dans les départements au moins dans un premier temps.

Cette étude s’appuie sur le dépouillement de 104 liasses conservées dans les archives départementales des cinq départements bretons. Elle retrace les conditions de vie des réfugiés espagnols en Bretagne, depuis leur arrivée dans cette région inconnue, jusqu’à leur départ. Deux événements majeurs de l’histoire européenne et mondiale, exogènes et de caractère géopolitique mettent un terme à l’expérience humanitaire menée en France entre 1937 et 1939 : la fin de la guerre civile en Espagne et le début de la Seconde Guerre mondiale. Après la victoire franquiste, ne demeurent en France que les Républicains espagnols, désormais vaincus. Ils chercheront à s’intégrer à la société française et, à l’éclatement du conflit mondial, s’engageront en masse dans la Résistance.

Isabelle Le Boulanger est docteure en histoire contemporaine et chercheure associée au Centre de recherche bretonne et celtique de Brest. Elle est l’auteure de trois ouvrages publiés aux Presses Universitaires de Rennes sur le thème de l’enfance malheureuse au XIXe siècle en Bretagne.

 

Préface de Christian Gougeard

 

Pages : 400

Format : 155×240

Prix : 24,90

ISBN : 978-2-84346-796-7

 

Avel Gornog : Coop Breizh et la mer

Le blog Coop Breizh

AvelGornog

Avel Gornog, « vent d’ouest » en breton, est un nouveau label de Coop Breizh dédié aux mondes maritimes.

Il propose plusieurs collections et des ouvrages en tout genre (beaux livres, études, romans…) pour offrir un vaste panorama sur l’histoire, l’ethnologie, le patrimoine ou la géographie maritimes.

A travers des livres de référence, Avel gornog entend mettre en valeur la richesse des liens qui unissent la mer et les hommes.

Parmi les nouveautés 2016 :

les-annees-langoustesLes années langoustes

Cet ouvrage, richement illustré par les oeuvrezs de Roger Mélénec, raconte l’histoire du Santez Théresa sur une vingtaine d’années et, par-delà, l’histoire du port de Camaret spécialisé dans la pêche à la langouste. En 1933, à la construction du navire, Camaret dénombrait en effet plus de deux cents langoustiers.

Pierre Mélénec, dit « Le Grand Pierre » est alors le patron du Santez Théresa. Nous participons avec lui à la construction du navire au chantier…

View original post 659 mots de plus

Avel Gornog : Coop Breizh et la mer

AvelGornog

Avel Gornog, « vent d’ouest » en breton, est un nouveau label de Coop Breizh dédié aux mondes maritimes.

Il propose plusieurs collections et des ouvrages en tout genre (beaux livres, études, romans…) pour offrir un vaste panorama sur l’histoire, l’ethnologie, le patrimoine ou la géographie maritimes.

A travers des livres de référence, Avel gornog entend mettre en valeur la richesse des liens qui unissent la mer et les hommes.

Parmi les nouveautés 2016 :

les-annees-langoustes

Les années langoustes

Cet ouvrage, richement illustré par les oeuvrezs de Roger Mélénec, raconte l’histoire du Santez Théresa sur une vingtaine d’années et, par-delà, l’histoire du port de Camaret spécialisé dans la pêche à la langouste. En 1933, à la construction du navire, Camaret dénombrait en effet plus de deux cents langoustiers.

Pierre Mélénec, dit « Le Grand Pierre » est alors le patron du Santez Théresa. Nous participons avec lui à la construction du navire au chantier Stipon, à la recherche de financements, à l’embarquement et à l’équipement des marins, à une campagne en Mauritanie et dans le golfe de Gascogne et aux retours de pêche. Grâce aux descriptions de Guy Malbosc et aux aquarelles de Roger Mélennec, cet ouvrage nous replonge dans l’ambiance animée de ce petit port finistérien.

navires-de-legende

 

Navires de légendes

Depuis une trentaine d’années, le photographe Bernard Kerebel parcourt les rassemblements maritimes pour en ramener des vues des plus beaux bâtiments du monde. À travers plus de cinq cents clichés, il nous invite à bord de ces navires de légende, porteurs d’imaginaire et de rêve d’aventures.

Cet ouvrage se veut un hommage au patrimoine maritime et un clin d’œil aux marins qui manœuvrent ces bateaux d’exception.

 

 

A paraître :

les-cinq-voyages-de-l-antoinette

Les cinq voyages de l’Antoinette

L’histoire du trois-mâts long courrier Antoinette se lit comme un roman d’aventure, à un détail près : tout y est rigoureusement authentique. Ce récit est construit sur des faits qui se sont réellement déroulés.

En suivant l’Antoinette en ce début de xxe siècle, on bourlingue de port en port et sur tous les continents. Les personnages sont attachants et hauts en couleur. Ces cinq voyages sont riches en péripéties et fourmillent d’anecdotes et de références littéraires. Ils sont illustrés par près de trois cents documents d’époque.

Les amoureux de la « vieille Marine » se laisseront emporter dans un récit passionnant qui fait revivre, non sans une certaine nostalgie, l’époque où ces « cathédrales de voiles » peuplaient les mers et faisaient l’admiration de tous.

Un témoignage passionnant et émouvant sur les derniers grands navires à voile et leurs équipages.

 

La saga du Biche

Construit aux Sables-d’Olonne en 1934 pour Ange Stéphan, patron-pêcheur de l’île de Groix, le thonier-dundée Biche va durant une vingtaine d’années, en saison estivale, traquer le germon – ou thon blanc – dans le golfe de Gascogne et au-delà. En 1956, au crépuscule de l’épopée thonière qui participa à la prospérité économique de Groix (plus de 400 unités semblables ont été armées sur cette île morbihannaise), Biche est vendu à un club belge de yachting afin d’être aménagé en base-dortoir. Onze ans plus tard, le dundée passe sous pavillon britannique, aux bons soins durant vingt-trois ans de propriétaires successifs, tous Anglais, deux d’entre eux le faisant naviguer au charter. En 1991, le dernier thonier de Groix est acquis par le Port-musée de Douarnenez, dont l’un des projets est d’en faire, après restauration, une pièce maîtresse de la collection. L’ampleur des travaux à entreprendre et la faiblesse de capacités budgétaires du Port-musée, alors confronté à de sérieux problèmes qui l’ont mené à la faillite, ont amené à différer, jusqu’à l’abandon de fait, tout projet de restauration à court terme. Dans l’attente de jours meilleurs, mais se délabrant inexorablement, le dundée s’est mué progressivement en épave, laquelle ne pouvait plus alors faire, du point de vue de la structure muséographique, que l’objet de mesures de conservation documentaire. Aussi, un jour de novembre 2003, la coque a-t-elle été échouée sur une rive du Port-Rhu, vouée, en désespoir de cause, à une mort lente.

C’est alors que d’autres personnes, portant un regard différent que les responsables du Port-musée sur ce qui subsistait du bateau, se sont mobilisées pour lui épargner une triste fin, dans le but de le restaurer puis de le refaire naviguer. Très motivés, pugnaces, ces acharnés regroupés en association – Les Amis du Biche – ont remué tout ce qu’ils pouvaient pour faire admettre le bien-fondé de leur projet particulièrement ambitieux, récupérer légalement le bateau et réunir les fonds nécessaires pour entreprendre des travaux. Les efforts portant leurs fruits, courant 2009, les charpentiers du Chantier du Guip entamaient la restauration du dundée, sur un site du port de pêche de Lorient. Le 22 juin 2012, après trente mois de travaux, Biche retrouvait son élément. Ayant repris le large, il navigue depuis, du printemps à la fin de l’automne, entraînant ses équipiers, lors de croisières spécifiques, à la poursuite du germon.

CoverLeBiche

Les 12 travails d’Hercule

les12travailsdhercule C.indd

 

A paraître en février, le nouveau roman d’Arnaud Le Gouëfflec !

 

 

Hercule est comme son nom l’indique : un grand costaud. Et travailleur avec ça. Pour subvenir à ses besoins et à ceux de son ami Joseph, tombé en dépression, il multiplie les petits boulots : videur de boîte de nuit, homme de ménage, porteur de dictionnaire, visiteur de maison de retraite, et surtout déménageur de piano. Et c’est pas parce qu’il fait des lapsus à chaque phrase, qu’il confond les pluriels et se prend les pieds dans le tapis de la grammaire qu’il en nourrit des complexes : il lit, parfaitement, à commencer par son précis de mythologie dont vient son prénom et qui l’inspire dans la vie. Le reste du temps, il se rend disponible pour les dames. Car Hercule est doté d’une santé de fer en même temps que d’une virilité sans faille. Mais comme il le dit lui-même : « La fesse, c’est pas tout dans la vie. » Un jour, la chance frappe à sa porte : son patron lui cède son camion. Et dans le camion, il y a un vieux piano à envoyer à la casse, dans un entrepôt spécialisé sur la côte Nord. Alors il n’y pas à hésiter : un beau voyage, ça guérira Joseph de la déprime. Hercule emballe ses affaires comme s’il partait pour toujours, embarque son Joseph, et prend la route du bout du monde, là où il a rendez-vous avec le destin, une fille étrange, et peut-être plus encore.

 

Ecrivain prolifique, Arnaud Le Gouëfflec est l’auteur de cinq romans, dont Mon nom est Person aux éditions Coop Breizh. Il est également scénariste de bandes dessinées et musicien.

Parutions de fin d’année

Aux éditions Coop Breizh et disponibles en librairie :

DouarneneZ V

La baie de Douarnenez est une évidence géographique. Mais ce cercle de mer entouré de pays de caractère, Cap Sizun, Porzay, Presqu’île de Crozon, a-t-il une identité propre ? C’est ce que l’auteur a cherché à comprendre en interrogeant les habitants de la baie. Ils sont pêcheurs, plaisanciers, régatiers, bien sûr, mais aussi artistes, écologistes, agriculteurs, naturalistes, historiens, hôteliers : tous nous ont raconté leur baie, leur relation à un espace complexe au fil des saisons et surtout en hiver, quand les ciels sombres laissent passer une lumière. La baie de Douarnenez n’est pas seulement le décor du quotidien mais aussi le lieu des rêveurs et des inventeurs de nouveaux mondes. C’est peut-être cette aspiration vers l’ailleurs qui permet de comprendre l’étonnant message qui vient de la baie. Oui, elle a une identité. Si les mots peinent parfois à la définir, l’appel de la baie envahit tous ceux qui y vivent.

Journaliste au Télégramme, Ronan Larvor est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la Bretagne. Il vit à Douarnenez.

 

Histoire_BZH_100_dates_C.indd

La Bretagne, quelle histoire ! Depuis les premiers peuplements il y a 450 000 ans jusqu’aux événements les plus récents, cet ouvrage se propose de plonger dans le passé souvent mouvementé de la péninsule. Rédigé de manière ludique et pédagogique, il met en lumière cent dates particulièrement marquantes, mêlant grande histoire et épisodes plus anecdotiques.

Docteur en celtique, chercheur au CRBC de Rennes, éditeur et journaliste Erwan Chartier-Le Floch a écrit plusieurs centaines d’articles de vulgarisation sur l’histoire de Bretagne notamment dans le quotidien Le Télégramme ou des magazines comme ArMen, Bretons et Bretagne magazine.

GUIDE DE LA BRETAGNE ROMAINE C.indd

Une opinion encore trop répandue veut que la péninsule armoricaine, jugée géographiquement marginale, n’ait guère été affectée par les mutations sociales, culturelles et économiques liées au développement de la civilisation gallo-romaine. Les recherches de terrain et de laboratoire ont, depuis longtemps, montré l’inanité d’une telle hypothèse, et l’ouvrage qui suit, après avoir présenté les différentes facettes de l’Armorique romaine, étudie cinquante exemples d’objets et d’inscriptions d’époque romaine découverts dans les cinq départements de la Bretagne historique, éléments qui permettent de juger de la réelle intégration des peuples armoricains dans ce nouvel environnement.

Docteur en archéologie et en anglais, professeur émérite de l’université de Brest, Patrick Galliou est l’auteur de nombreux ouvrages de référence sur l’histoire de Bretagne dont les Osismes (Coop Breizh, 2014). Il prépare actuellement une synthèse sur les Vénètes à paraître en 2016.

 

VAUBAN C200912.indd

De la présence des troupes américaine en 1919 aux premiers jazz bands, du swing-musette au rock’n’roll, des discothèques aux thé-dansants, Baluche vous plonge dans le monde bigarré des bals populaires en Finistère.Olivier Polard retrace ici un pan oublié de la culture populaire occidentale. Une histoire inédite, riche et passionnante, où musiciens et dancings sont au cœur d’une société éprise de fête et de modernité.

Professeur à Brest et musicien, Olivier Polard est l’auteur d’une histoire de la salle de concert mythique du Vauban (Coop Breizh, 2012).

Coop Breizh au salon de Guérande

Coop Breizh sera présent au salon du livre de Guérande, les 21 et 22 novembre prochain.

Deux auteurs seront en dédicace au stand :

de448040-d1e5-416b-a953-d4eb19b09897

  • Le samedi, Joël Le Nouën viendra signer son ouvrage Noces d’autrefois en Bretagne.
  • Le dimanche, ce sera au tour de Didier San Martin de venir dédicacer ses deux romans dont l’intrigue se situe dans le pays nantais, les Naufragés de l’oubli et les Naufragés du Vert.Naufrages du Vert C.indd

 

Naufrages de l oubli V