Pierre Henry-Dufeil et son livre sur l’En Avant de Guingamp

IMG_0996

Peux-tu te présenter ?

Pour ne surprendre personne, je m’appelle Pierre Henry-Dufeil, j’ai 22 ans et je suis originaire de Saint-Malo. Je suis supporter de Guingamp depuis le début des années 2000 après être tombé sous le charme de l’ambiance qu’impose le Kop Rouge à Roudourou. J’ai eu l’immense privilège de travailler pendant 4 ans à En Avant en m’occupant d’EAG-TV, la Web-TV du club. de 2008 à 2012. Depuis l’été dernier, je suis toujours Guingamp mais en commentant tous leurs matches sur Radio Bonheur, radio avec laquelle je commentais les matches à domicile du Stade rennais auparavant. Enfin, en octobre, en plus d’avoir reçu le diplôme de mon école de journalisme, j’ai la chance de commenter des matches de championnats étrangers (Allemagne, Italie, Angleterre) sur FOOT+, chaîne du groupe Canal+.

CouvGuingamp

Comment t’est venu ce projet de livre ? Pourquoi un livre ?

Toute cette idée est née dans un train, courant décembre. J’étais en train de lire le livre de Raymond Domenech Tout Seul lorsque je me suis rendu compte que j’avais également vécu une aventure extraordinaire de l’intérieur. La saison où l’EAG a gagné la Coupe de France coïncidait avec la naissance d’EAG-TV. Avec mon compère, Ryan Oget, nous étions plongés au sein de l’équipe, notamment lors du week-end de la finale où nous avons passé toute la journée du 9 mai avec les joueurs, les entraîneurs et les dirigeants. Nous étions dans leur hôtel, puis dans le bus. C’était une chance incroyable. Nous sommes d’abord supporter, et la simple perspective de la finale était déjà exceptionnelle pour nous. Mais alors vivre cette saison, ce week-end avec eux, faire le trajet en bus en compagnie de tous ceux qui allaient marquer à vie l’histoire de notre club, être plongés dans leur intimité a été une expérience hors du commun, et je ne voulais pas la garder dans mon esprit, je voulais la faire partager.

IMG_6270

Pourquoi revenir sur la Coupe de France, quatre ans après ?

Parce que je me suis rendu compte qu’aucun ouvrage n’était sorti sur cet événement qui a tout de même marqué l’histoire moderne de la Bretagne. Bon nombre de Bretons en reparleront encore dans dix, vingt ou cinquante ans. Le fait d’avoir vécu ça de l’intérieur m’a conforté dans mon choix mais ce livre serait inintéressant s’il ne se réduisait qu’à ma propre expérience. C’est pourquoi, je tiens ici à remercier les joueurs, les entraîneurs et les dirigeants de l’époque d’avoir gentiment accepté mes sollicitations. Même si mon nom est en couverture, c’est surtout LEUR livre.

IMG_7004

Quels sont les éléments marquants de cette saison ?

Quand on y repense, cette saison 2008-2009 a été invraisemblable. Il faut savoir qu’à la fin du mois de septembre, si on additionnait tous les matches joués, on arrivait à 9 défaites, 5 nuls, et 2 victoires en Coupe de la Ligue. En début d’automne, En Avant était inexorablement dernier de Ligue 2, qui aurait pu penser que cette équipe triompherait au Stade de France quelques mois plus tard ? Ca aurait pu être un roman, une histoire totalement inventée, mais c’est en réalité ce que le peuple guingampais a vécu durant ces 11 mois de compétition. Il y a également quelques matches qui sont restés mythiques, comme la demi-finale à Toulouse. Mythique pour les supporters, mais aussi pour les joueurs. Beaucoup d’entre eux gardent en mémoire la poignante causerie d’Éric Blahic, l’entraîneur adjoint ce soir-là, et grâce aux témoignages de tous, elle a pu être assez précisément retranscrite.

IMG_9686

Comment les joueurs et l’équipe ont-ils fourni des informations ? À quelles sources as-tu eu accès ?

La première source a été ma mémoire, je m’y suis appuyé pour débuter. Mes proches, qui ont eu l’occasion de lire les premières lignes ont été stupéfaits et ont surtout découvert que j’étais fou. Pour tout vous dire, je me souviens davantage d’un banal match amical à l’été 2008 que ce que certains de mes amis font dans leur vie aujourd’hui. J’ai également fouillé sur internet pour retrouver des articles sur des moments précis de la saison., où interviewé des journalistes comme Christophe Gautier qui avaient suivi l’équipe dans tous leurs déplacements cette saison-là. Ensuite, j’ai tout simplement recherché les numéros dans le répertoire de mon téléphone et les joueurs ont été super accessibles. Je crois aussi que le fait d’avoir participé de loin à l’épopée a contribué à garder d’excellents liens avec les anciens. Les interviews duraient une petite heure et à chaque fois, quelque chose de nouveau ressortait. Un souvenir, une anecdote, une émotion, ou une déception. Le fait d’avoir interrogé des joueurs moins utilisés cette année-là a été très enrichissant parce qu’on se rend compte que ce retentissant exploit n’a pas été vécu de la même façon par tous. Enfin, je tiens ici à remercier un homme, Éric Blahic, qui m’a transmis les montages et les présentations PowerPoint de la demie et de la finale. Grâce à ça, on retrouve dans cet ouvrage les mots qui ont servi à la victoire.

 IMG_7764

Comment expliquer que Guingamp soit si populaire ?

C’est un club atypique. Rien que le fait de dire qu’il y a deux fois plus de places au stade que d’habitants dans la ville suffit à interpeller. Et puis, historiquement, Guingamp c’est toujours le petit qui « tape » les gros, les gens aiment ça et s’identifient plus facilement à ce genre d’équipe. On le répète toujours, peut-être trop, mais c’est la réalité, il y a vraiment une atmosphère familiale qui transpire de ce club. Je prends mon cas en exemple, je n’aurai jamais pu créer la Web-TV à Rennes ou dans un autre club. À En Avant, il y a une fraternité, un lien entre tous, il y a une âme, un réel engouement. On a pu le remarquer la saison suivante lorsqu’il y avait eu plus de 15 000 spectateurs lors des 2 derniers matches à domicile alors que l’équipe était à la lutte pour le maintien.

L’envie d’un autre livre ?

Je vais d’abord digérer celui-là ! Si on m’avait dit il y a 6 mois que j’allais sortir un livre, c’était encore plus improbable que si on m’avait dit fin 2008 que Guingamp allait gagner la Coupe de France !

L’impensable exploit de Guingamp

CouvGuingamp

Prochainement aux éditions Coop Breizh :

L’impensable exploit

La coupe de France à Guingamp

Auteur : Pierre Henry-Dufeil

 

Format : 12 x 17 cm, 160 pages

Cahier de seize pages photos

Prix : 10 €

 

 

 

Le 9 mai 2009, l’En Avant de Guingamp entre dans l’Histoire en remportant la coupe de France, au terme d’une finale époustouflante face au Stade rennais. Cet improbable exploit et cette immense fête bretonne resteront dans toutes les mémoires. Improbable car le club trégorrois avait pourtant connu un début de saison catastrophique et n’assurera son maintien qu’à deux journées de la fin du championnat. Exploit parce que pour la première fois en cinquante ans, un club de deuxième division remportait le trophée au terme d’une épopée de huit matchs légendaires.

Au fil d’un récit vivant et truffé d’anecdotes savoureuses, le journaliste sportif Pierre Henry-Dufeil reconstitue cette incroyable saison 2008-2009. Il nous fait revivre l’intensité dramatique des matchs, comme l’ambiance des vestiaires.

L’une des plus belles pages de l’histoire d’un club hors du commun qui se dévore comme un roman.