Tro Breiz par Olivier Ozégan Perpère et Klaod Roparz

Le Tro Breiz (le Tour de Bretagne) désigne le pèlerinage des sept saints de Bretagne que l’on accomplissait au Moyen Âge. La tradition précise que tout breton se doit de l’accomplir de son vivant, sinon il risque la peine de le faire à sa mort, en guise de purgatoire, en portant son cercueil sur le dos.

Mais plus qu’un simple pèlerinage, le Tro Breiz transcende les limites géographiques de la Bretagne et celles de la foi chrétienne. Il touche à l’universel. Dans la symbolique de son parcours est inscrite la connaissance essentielle des anciens sages celtes qui vivaient en harmonie avec les étoiles, les animaux, les rivières et les montagnes et qui, traversant les siècles, s’adresse toujours à nous avec une surprenante actualité.

Le lecteur est invité à parcourir les chemins habités par l’esprit des bardes et des saints guérisseurs, héritiers des druides, ainsi qu’à déchiffrer les symboles sculptés dans la pierre des cathédrales, laissés par les compagnons bâtisseurs et les maîtres d’œuvre.

Olivier Perpère alias Ozégan est conteur et musicien. Guide en forêt de Brocéliande dès 1985,  il signe ici son troisième ouvrage.

Dès l’âge de quinze ans, Klaod Roparz consacre tout son temps libre à apprendre l’art de la photographie. Depuis de nombreuses années, Klaod Roparz, plus connu sous le nom d’Elfigraphe de Brocéliande, n’a de cesse de mettre en image entre autre la Bretagne et le monde celtique qu’il aime tant. Avec cet ouvrage, il signe son septième livre.

Paru en juillet 2017,
Retrouvez cet ouvrage ici

Clichés armoricains (1870-1950) par Erwan Chartier-Le Floch et Christian Le Corre

À travers une iconographie étonnante et souvent inédite, réunie avec passion par Christian Le Corre, le journaliste et historien Erwan Chartier-Le Floch revisite la Bretagne de la Belle Époque et de l’entre-deux-guerres à travers une multitude de thématiques (fêtes, croyances populaires, alimentation, nature, tourisme).

Richement illustré, volontiers amusant, cet ouvrage donne à voir une Bretagne conviviale riche d’une identité affirmée.

Paru en juillet 2017,
Retrouvez cet ouvrage ici

Les Mots celtes clandestins par Yann Lukas et Nono

Avec ce nouveau livre, Yann Lukas poursuit son exploration de la matière de Bretagne. Cette fois, il épluche le Petit Robert pour y dénicher les mots celtes qui s’y dissimulent.

Ses recherches remettent parfois en cause des étymologies qui reposent sur la méconnaissance du breton par les lexicologues francophones. Ainsi en va-t-il du mot « carne », pas du tout italien, de « à dache » qui n’a rien de picard, ou de «dolmen» et «menhir », fabriqués après coup sur des racines bretonnes…

Les lectrices apprécieront que la langue bretonne leur ait donné le mot «bijou », les lecteurs que «whisky » soit la contraction du gaélique écossais uisge qui signifie « eau» ! L’anglicisation a en effet supprimé le second terme, beatha, qui donnait « eau-de-vie ».

Ce petit livre, à la fois drôle et érudit, a inspiré Nono pour les illustrations que l’on retrouve au fil des pages.

Paru en juin 2017,
Retrouvez cet ouvrage ici

Le cheval en Bretagne par Thierry Jigourel

Le cheval (marc’h, jav, roñse en breton, selon la fonction) et les Bretons, c’est une vieille d’amour.

Depuis le déferlement des Celtes à travers l’Europe sur leurs petits chevaux proches des Exmoor du Devon, jusqu’ aux derniers « exploits », des petits bidets, sorte de « malgré-nous » armoricains mobilisés pour la terrible guerre de 14, en passant par la cavalerie légère qui permit à Nominoë d’écraser les Francs à Ballon. Le cheval est intimement lié à l’imaginaire des Bretons, comme à leur quotidien, des nombreuses foires qui égaillaient la vie du paysan, aux innombrables pardons où il eut été impensable de ne pas apporter Mogis, Paotr Mad ou Bayard en passant par les courses ou le travail quotidien.

Aujourd’hui cette fièvre de cheval, tient toujours les Bretons, fiers éleveurs
et bons cavaliers, à l’instar de leurs proches cousins irlandais. Et si le brave bidet a fini par tirer sa révérence, il n’a pas à rougir de sa descendance : postiers et traits, qui s’interrogent sur leur devenir, et trouvent de nouveaux jobs et de nouvelles raisons d’être. Éleveurs, maréchaux-ferrants, paysans, débardeurs, employés communaux hippomobiles: tous participent à cette nouvelle épopée ! Ils sont les héros de ce livre au même titre que leurs compagnons à quatre pattes. En selle !

Paru en juin 2017,
Retrouvez cet ouvrage ici

Les Princes maudits de Bretagne par Étienne Gasche

Dans ce récit qui nous plonge au cœur de la Bretagne médiévale, Étienne Gasche mêle sa passion pour l’histoire à celle du théâtre. Les princes maudits de Bretagne, comme « les rois maudits » de Druon en France, ont vraiment existé. L’histoire de Salomon qui assassine Erispoë, puis qui sera lui-même assassiné, est au cœur d’une tragédie. Morvan a été maudit jusque dans la forme de sa mort, puisqu’il a été « étêté ». Cette malédiction toucha également les fils et petits-fils de Barbetorte presque tous assassinés, et que dire du premier duc aux croisades? Et d’Arthur, les deux Jeannes, Gilles de Raie ou encore Anne de Bretagne ! Les fais sont avérés, rapportés par de nombreux historiens. La part romanesque du récit est assurée par deux personnages inattendus: le cinéaste soviétique Sergueï Eisenstein et saint Corentin!

Laissez vous porter par ce riche récit haletant et riche d’enseignements sur ces princes maudits de Bretagne !

Paru en mai 2017
Retrouvez cet ouvrage ici

Le Pays bigouden vu par les peintres par André Cariou

 

Jusqu’aux années 1880, le Pays bigouden est resté à l’écart, les peintres lui préférant Pont-Aven, Concarneau ou Douarnenez.

Par la suite, ils s’y aventurent, intéressés en particulier par les costumes traditionnels. Puis les œuvres de Lucien Simon, installé à Sainte-Marine, contribuent à faire connaître ce pays encore méconnu.

 

Les peintres vont affluer, dont les plus importants sont Lemordant et Méheut. Mais il y aussi Schjerfbeck, Brough, Denis, Moret, O’Conor, Delaunay, Levy-Dhurmer, Sonrel, Sauer, Lefranc ou Marcoussis, jusqu’aux non-figuratifs Manessier et Bazaine. Tous ces noms permettent d’imaginer la diversité des sources d’inspiration et montrent que le Pays bigouden n’a cessé d’attirer les peintres et occupe une place originale dans l’histoire de la peinture en Bretagne.

André Cariou est historien de l’art, conservateur en chef du patrimoine, ancien conservateur du musée des Beaux-Arts de Quimper. Ce titre s’inscrit dans une collection lancée par l’auteur en 2016 chez Coop Breizh, avec deux précédents ouvrages : Pont-Aven, cité des peintres et Gauguin au Pouldu.

Paru en mai 2017
Retrouvez cet ouvrage ici

La Trilogie des Tuesdan de Sévignac par Jean-Yves Lesné

          

Quand l’antiquaire Loïc Kermeur se retrouve pour la première fois à la Malouinière, une vaste demeure de caractère sur la Côte d’Émeraude, il est loin d’imaginer que sa vie va s’en trouver bouleversée. Depuis plusieurs générations, cette Malouinière est le théâtre d’un huis clos familial qui imprègne encore aujourd’hui la vie de ses occupants: les Tuesdan de Sévignac. L’antiquaire découvre, dans un vieux meuble, des écrits anciens. Ils révèlent tout un pan, méconnu ou ignoré, de l’histoire des Tuesdan de Sévignac, au passé maritime prestigieux qui a fait leur gloire et leur richesse, de Saint-Malo à Valparaíso.

Saga familiale et faits historiques se croisent, se chevauchent, se bousculent ; d’intrigues en révélations, d’énigmes en rebondissements, depuis le début du 19e siècle jusqu’à nos jours, des faits mystérieux jalonnent l’existence de cette illustre lignée. Loïc Kermeur parviendra-t-il à démêler tous ces secrets de famille pour lesquels il se passionne ? Et si certains demeuraient à jamais enfouis?

T1 : Les Secrets de la Malouinière disponible ici
T2 : L’impossible héritage disponible ici
T3 : J’ai tellement de choses à te dire disponible ici

Jean-Yves Lesné est breton. Titulaire d’un DEA en Sciences Sociales, il a travaillé plus de trente ans dans le milieu psychiatrique. Il partage aujourd’hui son temps entre l’écriture de romans, les voyages aux quatre coins du monde, la musique classique et la marche dans sa campagne bretonne.

Paru en avril 2017

Événements de l’été

Cet été, Coop Breizh sera présent sur quatre manifestations bretonnes !

Le Festival de Cornouaille aura lieu à Quimper (29) du 18 au 23 juillet 2017.
Vous nous retrouverez sur le Stand Coop Breizh à côté de la cathédrale
saint-Corentin, côté Musée départemental breton.

Rendez-vous également à notre librairie, rue Élie Fréron.

 

Durant le Festival interceltique de Lorient (56) du 4 au 13 août 2017, vous nous retrouverez au Stand Quai du livre.

Rendez-vous également dans notre librairie, 60 rue du port.

 

Le Festival du chant de marin se déroulera à Paimpol (22) du 11 au 13 août 2017.
Vous nous retrouverez à notre Stand Coop Breizh sur le site du festival.

 

Le championnat de Bretagne des sonneurs en couple se déroulera à Gourin (56) les 2 et 3 septembre 2017. Vous y trouverez un Stand Coop Breizh.

 

Nous vous attendons !